Été et festivals : comment communiquer pendant ces évènements ?

photo d'une foule de dos prise lors d'un festival de nuit avec les écrans et lumière qui illumine la foule - été et festivals comment communiquer sur ces événements - AVICOM'

Nos pandas n’ont qu’une hâte, être le 21 juin pour se déhancher et montrer leurs meilleurs roulés boulés ! Et oui, comme chaque année, la fête de la musique a eu lieu fin juin, et ouvre le bal de nombreux festivals estivaux. Les artistes profitent de cette période pour sortir leurs albums ou de nouvelles musiques pour en faire profiter leurs fans pendant ces évènements.

Finalement, un festival est une bonne occasion pour chanter de nouvelles chansons, non ? 

Comment communiquent les artistes musicaux ? 

L’importance des réseaux sociaux 

Aujourd’hui, la majorité des artistes connaissent la recette d’une communication fructueuse. Depuis les années 2000, les réseaux sociaux et internet permettent de propulser un artiste peu connu au stade d’artiste au top de la cote de popularité. 

C’est en fait grâce à la plateforme MySpace que tout a commencé. Les artistes y postaient leurs chansons et gagnaient en popularité. C’est là que la communication dans le monde de la musique a pris un autre tournant. Les artistes dont les chansons étaient présentes sur la plateforme sont parfois arrivées en haut des chartes alors qu’ils n’étaient, quelques mois auparavant, pas connus du grand public. 

Aujourd’hui, ce sont les réseaux sociaux tels qu’Instagram, TikTok, sans oublier bien sûr la plateforme YouTube, qui constituent la base des supports de communication des artistes. 

Les formats 

À travers des formats vidéo et photo, les artistes travaillent leur direction artistique, en adéquation avec la musique qu’ils produisent, pour se créer une image auprès de leur communauté et se démarquer des autres acteurs de l’industrie. Les formats qui fonctionnent le mieux sur les réseaux sociaux sont les vidéos YouTube pour les clips, les réels Instagram pour attirer un nouveau public, ainsi que les publications photos pour promouvoir un nouveau projet ou montrer le derrière de la scène, comme les coulisses, les sessions de travail au studio…

photo d'une foule de dos filmant un concert avec leur smartphone et étant sur des réseaux sociaux - l'importance des réseaux sociaux pour communiquer lors des événements musicaux - AVICOM'

Comment communique un festival ?  

Les festivals musicaux sont de très gros évènements pouvant accueillir des milliers, voire des centaines de milliers de personnes en seulement un weekend. Bien que des artistes du monde de la musique communiquent déjà auprès de leurs publics respectifs, les festivals se doivent de communiquer sur l’évènement, le programme, les dates, etc. Cela fait donc beaucoup d’informations à transmettre auprès d’un large public. 

Alors comment les festivals réussissent-ils à toujours être remplis avec une communication hors pair ? C’est ce que nos pandas vous expliquent !

La communication offline 

Bien que le monde de la communication se digitalise de plus en plus, les supports physiques, et notamment print, restent tout de même un excellent moyen de faire connaître votre festival à un large public. 

Affiches 

Les affiches sont le must de la communication festivalière ! Elles permettent de créer un contact avec les potentiels intéressés directement dans la rue. Grâce à des visuels bien réfléchis et en accord avec votre image, vous pourrez véhiculer l’ambiance du festival avant même qu’il ne commence et donc intriguer, intéresser les passants. 

Flyers

Les flyers, au même titre qu’une affiche, viennent toucher les passants dans la rue et font connaître votre festival. Puisqu’ils sont distribués, les personnes auront toutes les informations nécessaires en main pour pouvoir acheter leurs billets, connaître le programme, les artistes présents…

Radio 

En fonction de l’âge de votre cible, la radio peut être un bon moyen de communiquer sur votre festival. Vous pourrez travailler une manière originale de créer votre message puisque vous êtes sur un média audio et que vous touchez au monde de la musique. Attention à bien choisir votre chaîne radio en fonction du style musical de votre festival. 

Plateformes de streaming musical

Faire de la publicité auprès des personnes qui utilisent les plateformes de streaming musical est aussi une manière de toucher un large public, amoureux de la musique, et donc susceptible de vouloir s’inscrire à votre festival. 

Photo d'un iPhone posé sur une table avec l'écran affichant Apple Music, AirPods posé à coté du téléphone - Communication et festivals - AVICOM'

La communication online 

La communication online est devenue essentielle pour communiquer auprès de la masse. Elle vient se coupler à la communication physique, dite offline, pour une bonne complémentarité des moyens et décupler l’impact de votre message.

Site web 

Il est capital pour votre festival d’avoir son propre site web, de sorte à regrouper toutes vos informations au même endroit et vous donner plus de légitimité. Cela rassure les participants et rend plus crédible votre évènement, sa gestion et son organisation. C’est aussi le principal support de redirection de votre communication. 

Il vous permettra non seulement de récolter des data sur vos potentiels visiteurs et festivaliers, mais surtout, de vendre vos billets ou autres produits de merchandising liés à votre événement.

Réseaux sociaux 

Le public des festivals est en majorité représenté par la large tranche d’âge de 15 à 45 ans. Bien sûr, cela dépend des festivals et genre musicaux qui y sont proposés. Néanmoins, on remarque une jeunesse omniprésente dans les festivals. Et qui dit jeunesse, dit réseaux sociaux. C’est pourquoi un festival se doit de faire sa publicité sur les réseaux sociaux, via des publications sponsorisées par exemple. Les réseaux sociaux sur lesquelles capitaliser sont Instagram pour les 18-25 ans, TikTok pour les 15-24 ans et Facebook pour les 30 ans et plus. 

Les artistes 

N’oubliez pas que les festivals ne vivraient pas sans les artistes qui y performent. Et bien tout comme ils permettent à votre festival de fonctionner, ils peuvent vous aider à bien le communiquer. Généralement, les artistes le communiquent d’eux-mêmes auprès de leurs communautés respectives, en les incitant à venir les voir performer. Mais vous pouvez tout de même les aiguiller sur les termes à employer, le message à faire passer… de sorte que leur communication soit en accord avec la vôtre et que tout soit cohérent aux yeux du public cible.

Que faut-il retenir pour bien communiquer votre festival ? 

Le plus important est de véhiculer la bonne humeur et la passion pour la musique qui sont l’essence même des festivals. Choisir les bons moyens complémentaires, entre communication online et offline est essentiel pour être sûr de toucher votre cible à plusieurs endroits et donc l’inciter à venir à votre évènement. N’oubliez pas que les communautés des artistes sont les plus enclines à se déplacer pour voir se représenter leurs idoles, alors n’hésitez pas à capitaliser dessus. Demander de l’aide aux artistes et axez votre communication sur les têtes d’affiches. 

Évènements sportifs : l’occasion idéale pour les marques de gagner en visibilité !

Groupama Stadium à Lyon lors d'un match pour la coupe du monde de rugby 2023 en France - AVICOM' - Communication sportive

L’Euro de football 2024, Roland Garros, les Jeux Olympiques, tant d’évènements sportifs auxquels sont associées les plus grandes marques… Mais aussi de petites. 

Et oui, il n’y a pas que les grandes PME ou les entreprises du CAC 40 qui bénéficient de ces événements. Vous pouvez, vous aussi, gagner significativement en visibilité sans forcément dépenser tout votre budget dans du sponsoring. 

D’ailleurs, le sport ça nous connait ! Et oui, les pandas sont plutôt sportifs. Entre nos réalisations pour l’ASVEL, nos projets pour l’UFR STAPS Lyon et son DEUST Activités Aquatiques ou même la TPAA, on surfe sur la communication sportive comme personne !

Alors, à l’occasion des JO de Paris 2024 et entre deux sauts de haies de bambous, nos pandas vous expliquent comment faire ! 

Quelles sont les deux catégories de marques lors des évènements sportifs ? 

La communication des marques partenaires

Les marques partenaires sont celles qui héritent le plus de visibilité puisqu’elles sont directement mises au-devant de la scène. Entre publicité télé, affichage, naming, sponsoring de maillots de sport, flocage de maillots, financement des tenues des athlètes créées par la marque… De nombreuses façons de se faire remarquer existent pour les marques partenaires. 

Elles sont donc avantagées par rapport à la concurrence, mais paye très cher leur place de privilégiés. Mais pas de panique, il est totalement possible de gagner en visibilité sans devenir partenaire d’un évènement ou sponsors d’un athlète. Et oui, pas besoin de trop dépenser dans sa communication sportive pour briller. 

La communication des marques non-partenaires 

Capitaliser sur l’esprit sportif

Pour une marque non-partenaire, il est tout de même intéressant de capitaliser sur ces évènements sportifs. Une stratégie qui peut regrouper plusieurs objectifs comme rester dans l’actualité ou attirer de nouveaux publics qui s’intéressent au sport. 

C’est ce à quoi s’apparente le newsjacking. Par définition, c’est le fait pour une marque de capitaliser sur un évènement du moment pour capter l’attention du public et des médias et donc gagner en visibilité. Cela passe par des articles de blog sur le sujet du sport et de l’évènement en question. Mais aussi des contenus réseaux sociaux, des campagnes marketing…

On peut également citer l’ambush marketing, qui lui est encore plus précis et spécifique aux évènements sportifs. Lorsqu’une marque fait du marketing d’embuscade, elle a pour but de se placer en tant que sponsor non officiel de l’évènement aux yeux du public. Une méthode qui vous permet de gagner en visibilité sans payer le sponsoring. Elle peut créer une campagne, des activités en lien, utiliser des symboles qui sont liés à l’évènement sportif en question. Mais cette stratégie marketing doit être maitrisée à la perfection pour éviter tout problème juridique, notamment par rapport aux accords de sponsoring et au cadre légal de l’évènement en question. 

Anneaux olympiques avec Tour Eiffel en arrière plan - Gagner en visibilité grâce aux événements sportifs - AVICOM'

Les JO, un évènement légalement très encadré 

Les Jeux Olympiques sont un des plus grands évènements sportifs au monde. Alors, cela paraît normal qu’ils soient très encadrés au niveau de la communication, non ? 

Les sponsors et partenaires payent de très grosses sommes, ils doivent donc bénéficier de la majorité de l’attention du public. De plus, une marque non-partenaire doit respecter un cadre légal assez strict, défini par le Comité International Olympique (CIO) qui protège les partenaires. Depuis 1990, le Code du Sport protège les termes et symboles olympiques qui ne peuvent être utilisés par les non-partenaires. Le Comité national olympique et sportif français est donc propriétaire des emblèmes olympiques nationaux.

Comment bien communiquer pendant les JO ? 

Identifier sa cible 

Les JO permettent de regrouper des cibles très diversifiées. Vous aurez autant des sportifs professionnels, que des jeunes, des personnes âgées, des amateurs de sport ou encore des touristes du monde entier. Il faut identifier votre cible de sorte à connaître ses habitudes de consommation, ses préférences, ses attraits…

Adapter son support et son message en fonction de sa cible 

Bien choisir ses supports de communication

Lorsque vous aurez identifié vos cibles et analysé leurs comportements, il est important de définir le support et le média sur lesquels vous allez toucher chacune d’entre elle. Effectivement, si vous souhaitez toucher les 60 ans et plus avec votre campagne de communication, on vous déconseille de faire des vidéos sur TikTok. C’est comme si on voulait vendre des graines de bambous à des pandas et qu’on faisait du street marketing sur la banquise… Pas très smart.

Alors, choisissez bien votre média et adaptez vos supports à vos cibles. 

Privilégiez les réseaux sociaux pour les jeunes et les médias plus traditionnels pour les plus matures. Pensez également à la complémentarité des supports. Au plus vous allez toucher une personne avec votre publicité, au plus elle mémorisera votre marque. C’est en moyenne au bout de 7 contacts avec la publicité que la marque commence à rentrer dans la tête du consommateur. 

À titre d’exemple, la marque automobile Renault a fait tourner en boucle sa publicité vidéo lors du tournoi de tennis Roland Garros 2024. Résultat, de nombreuses personnes ont publié sur les réseaux sociaux qu’ils avaient la « musique de Renault » en boucle dans leur tête depuis des semaines. Pari réussi pour la marque qui s’est fait remarquer et retenir (bien qu’elle soit déjà bien connue) !

Créer du contenu de qualité 

Les Jeux Olympiques étant un évènement de renommée et à l’image très qualitative, il est important que vos contenus y soient alignés. Créez du contenu de qualité, qui peut être partagé facilement sur les réseaux sociaux pour gagner davantage en visibilité. Postez des stories, créez des sondages ou des jeux… Tout ce qui peut plaire, être interactif, et être partagé rapidement.

Adapter son message 

En plus de choisir vos supports en fonction de vos cibles, il est bien évidemment obligatoire d’adapter votre message publicitaire à ces dernières. Selon le format et la cible, le message va varier, bien que l’objectif à la fin soit le même. 

Trouver le type de marketing qui fonctionne 

Pour un évènement aussi grand que les JO, de nombreux types de marketing peuvent être mis en place. Voici les différentes formes qui fonctionnent le mieux actuellement. 

L’Influence

Inviter des influenceurs à l’évènement en leur payant des places permet de toucher les jeunes. À titre d’exemple, Lacoste a payé un séjour avec hôtel, tenue et place à Roland Garros, à des influenceurs. Ces derniers ont par la suite fait des vidéos sur leurs réseaux sociaux. Cela permet un gain de visibilité significatif de la marque auprès des communautés respectives des influenceurs.

Le marketing expérientiel 

Créer des expériences en rapport avec les JO pour vos consommateurs permet de les fidéliser et de leur montrer votre ouverture. Par exemple, ouvrir des pop-up stores avec une mise en scène sportive, créez des images en réalité virtuelle pour en faire profiter vos clients lors de leur expérience en magasin…

L’UGC

Puisque vous allez probablement faire de la communication digitale, notamment sur les réseaux sociaux, il est important de capitaliser sur le contenu généré par les utilisateurs. L’UGC ou User Generated Content, correspond tout simplement aux commentaires, aux partages, aux interactions des utilisateurs par rapport à vos publications sur les réseaux sociaux. Ce sont eux qui font votre publicité et qui vous permettent d’obtenir une image sympathique sur les réseaux.

L’optimisation dynamique créative

Si on vous disait qu’il existe une forme de publicité programmatique qui permet d’adapter votre publicité à chaque utilisateur, grâce à des données récoltées, vous nous croiriez ? On vous annonce que cela existe bel et bien ! 

Le DCO, grâce à la technologie et les algorithmes, permet de montrer une de vos publicités la plus adaptée à l’utilisateur, en fonction de sa géolocalisation, de son âge, de ses préférences… Il s’occupe donc de la gestion du ciblage de votre campagne de communication. Il vous faudra juste créer plusieurs déclinaisons de votre campagne en fonction des différentes cibles. Mais cela ne devrait pas être un problème, puisque vous avez dû suivre les étapes précédentes d’identification des cibles et d’adaptation du message en fonction de ces dernières !

Photo aérienne du Toyota Center - Communication et sport - AVICOM'

En conclusion ? 

Il n’y a pas de recette miracle pour gagner en visibilité en capitalisant sur des évènements sportifs. 

En fonction de votre marque, de son public cible et du contexte actuel, le fonctionnement de votre stratégie peut varier. Mais il y a tout de même des formules et astuces qui permettent d’améliorer ces résultats à coup sûr, ou du moins d’en garantir certains. Il faut choisir des moyens complémentaires et pertinents pour vos différentes cibles. Il est donc intéressant de faire appel à une agence de communication qui sera la plus à même de vous créer une stratégie de communication au top du poil et s’occupera de la gestion et l’analyse des résultats ! 

Bon nous on vous laisse, on va reprendre nos raquettes et s’entrainer pour les JO 2028. Oui, on n’est pas sûrs d’être près d’ici le mois prochain… Mais on encouragera les sportifs !)

Règlementations, restrictions et interdictions : où en est-on dans le monde de la publicité ?

panneau publicitaire de la marque Coca-Cola - publicité marketing - AVICOM'

Avez-vous déjà vu du whisky à la télévision ou une publicité pour des Marlboro au cinéma ? Celui qui répondra oui, aura le nez qui s’allonge ! 

De nombreux produits ou domaines ne peuvent pas communiquer sur certains supports et médias, sous peine de sanctions pénales. Pas de panique, pour savoir si vous risquez quoi que ce soit, nos pandas vous expliquent les interdictions à connaître en termes de communication !

Quelles sont les interdictions générales en termes de publicité ? 

Avant de commencer, il faut savoir que le cadre juridique définit des réglementations publicitaires concernant les messages et les moyens de communication, mais aussi les droits d’auteurs et le respect de la vie privée.

Interdiction de la publicité mensongère 

La publicité mensongère est tout simplement celle qui délivre délibérément, une ou plusieurs informations fausses. Que ce soit une information concernant les qualités ou caractéristiques d’un produit, d’un service, les engagements du vendeur, les bienfaits d’un produit…

Interdiction de la publicité trompeuse

La publicité trompeuse diffère de la publicité mensongère. Là où la publicité mensongère vient ouvertement divulguer de fausses informations, la publicité trompeuse, elle, vient induire en erreur le consommateur sur une fausse interprétation et donc une fausse information. Parfois ce ne sont que de simples formulations ou représentations qui laissent penser à une information, une qualité produit, un service, qui n’est pas aligné à la réalité.

Interdiction de dénigrement et comparaison

Il est interdit qu’une publicité vienne dénigrer un produit, service ou même une marque concurrente. C’est comme si nos pandas disaient publiquement que les poils des ours polaires étaient tout rugueux… C’est pas cool…

Parfois, une marque peut faire une publicité comparative avec des biens et services d’une entreprise concurrente, de manière implicite ou explicite. Elle n’a pas le droit de le faire de façon à dénigrer le concurrent, elle doit être objective et loyale. 

affichage publicitaire en gare - marque Vichy - AVICOM'

Quelles sont les interdictions en termes d’affichage publicitaire ?

L’affichage print et digital

Selon les lois instaurées par le gouvernement, de nombreux endroits ne sont pas adaptés à l’affichage et sont donc interdits et inexploitables. 

Tous les équipements extérieurs de la ville, les plantations, etc, sont prohibés. Parmi ces derniers, on peut citer : 

  • Les arbres et les plantations 
  • Les poteaux de transports et de distribution électrique, poteaux de télécommunication, installations d’éclairage public
  • Les équipements publics qui concernent la circulation routière, ferroviaire, fluviale, maritime ou aérienne
  • Les clôtures qui ne sont pas aveugles, les murs de cimetière et de jardin public
  • Les murs des bâtiments 

De plus, les monuments, les bâtiments classés ainsi que les zones protégées sont également interdits pour la publicité d’extérieur. Voici la liste des bâtiments et zones à éviter : 

La publicité au sol 

La publicité au sol, souvent constituée de marquage à la peinture ou à l’aérosol, est plutôt peu utilisée comparée à ses compères. Pourtant, elle reste tout de même règlementée. En effet, étant parfois polluante et dégradante, elle est interdite : 

  • Dans les agglomérations de moins de 10 000 habitants ne faisant pas partie d’une unité urbaine commune ou ensemble de communes.
  • Dans les espaces boisés classés par un plan local d’urbanisme
  • Dans les zones à protéger en raison de la qualité des sites et de leur intérêt esthétique ou écologique.

Pour en savoir plus sur les interdictions en termes d’affichage publicitaire, c’est juste ici !

publicité murale - street marketing - Califia almond milk

Quelles sont les interdictions pour la publicité télévisée ? 

Attention, même si votre marque vend des produits autorisés à être communiqués à la télévision, votre spot TV devra obligatoirement passer entre les mains de l’ARPP. L’Organisme de Régulation Professionnelle de la Publicité a pour rôle de créé des règles d’éthique, de vérifier et contrôler leur application. 

Des produits interdits depuis des décennies 

Les publicités à la télévision sont généralement assez diversifiées. On passe d’une publicité pour la toute dernière voiture familiale de Citroën, à la nouvelle gamme de pâtes Lustucru, en passant par les super couches absorbantes Pampers. Mais certains produits n’apparaissent pas dans le paysage audiovisuel, et parfois on se dit, tant mieux. 

Produits pour nourrissons

Plutôt soft, mais les produits pour nourrissons sont également interdits à la diffusion. Ce sont spécifiquement les préparations destinées aux nourrissons de 0 à 4 mois, donc les laits 1ᵉʳ âge, qui sont réglementairement interdits. Pourquoi ? Tout simplement pour ne pas décourager l’allaitement maternel, dont les bienfaits ne seront jamais complètement substitués par le lait en poudre. 

Pour en savoir plus, ça se passe ici !

Tabac et alcool : la loi Evin 

Avez-vous déjà vu une bouteille d’alcool ou un paquet de cigarette passer dans une publicité juste avant le JT de 20h ? Pas sûr… 

Et oui, la publicité TV d’alcool ou de tabac est tout simplement interdite et encadrée par la loi Evin, dont nos pandas vous parleront juste après !

Assouplissements et nouvelles règlementations                                                       

Le monde de l’audiovisuel bouge, et les lois évoluent au fil des années. Avant, les publicités TV pour le cinéma et l’édition étaient formellement interdites.  Depuis peu, elles sont autorisées. 

Pourquoi les publicités pour le cinéma et l’édition littéraire étaient interdites ? 

Les publicités concernant le cinéma à la télévision ont toujours été interdites jusqu’en 2020. C’était avant tout une mesure protectionniste de l’industrie du cinéma français et européen. D’abord, car le budget dédié à la promotion des films français est très faible comparé à celui des films américains. Mais c’était également pour protéger les films indépendants des gros blockbusters, aux plus grands budgets et renommée. 

En ce qui concerne la publicité sur l’édition littéraire, son interdiction relève avant tout de la volonté de ne pas favoriser les grands groupes, qui y auraient plus facilement accès par rapport aux petites maisons d’éditions indépendantes. 

Quelles sont les nouvelles règlementations ? 

Le 5 août 2020, un décret avait été lancé pour autoriser la publicité du cinéma à la télévision. Une expérimentation avait été acceptée pour 18 mois, qui a été prolongée par la suite. Et c’est récemment, le 6 avril 2024, qu’est paru un décret qui pérennise officiellement la publicité pour le cinéma à la télévision et met en place une période d’essai de 2 ans pour les livres. Par la même occasion, le Journal Officiel a publié le bilan d’une enquête et la publicité pour le cinéma à la télé a permis « un effet positif sur la fréquentation en salles, particulièrement en province ». 

Télévision affichant un film avec un meuble télé bas blanc. décoration naturelle et épurée.

Quels sont les domaines comprenant le plus de restriction en termes de communication ?

L’alcool et le tabac : la loi Evin

Découvrez l’article du grouvernement.

Qu’est-ce que la loi Evin ?

Loi vieille de 33 ans, la loi Evin encadre la communication autour de l’alcool et du tabac. Attention, si vous ne respectez pas cette loi, vous risquez une amende pouvant atteindre jusqu’à 75 000€ ou 50% du montant des dépenses consacrées à l’opération illégale. Mais vous pouvez également écoper de peines supplémentaires comme la cessation de publicité, l’interdiction de la vente de votre produit…

Quels sont les supports autorisés ? 

Les supports autorisés sont multiples, mais le message doit rester informatif et ne doit pas inciter à la consommation. Il est important de noter que pour chacun des supports, des spécificités sont parfois à respecter selon le produit. Parmi les supports autorisés pour la publicité de l’alcool et du tabac, on compte : 

  • La presse
  • L’affichage 
  • Internet et les applications 
  • Fêtes et foires traditionnelles
  • Radio
  • Réseaux sociaux
  • Brochures 
  • Véhicules de livraisons 
  • Mécénat sans publicité indirecte 

Sont interdits : 

  • Le parrainage/sponsoring sportif, 
  • La publicité télévisée, 
  • La publicité au cinéma,
  • Les pop-up ou bannières réseaux sociaux.

affichage digital - Piccadilly Circus - Londres

Les médicaments et les produits pharmaceutiques 

Quel est le rôle de l’ANSM ?

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) contrôle toutes les communications médicamenteuses avant publication, qu’elles soient soumises à des prescriptions médicales ou non. C’est un peu l’Arcom des médicaments.  

Le rôle de l’ANSM est de réguler la communication des médicaments pour que le message promotionnel reste objectif et mette en avant le bon usage de ces derniers, sans pousser à une mauvaise utilisation ou de mauvaises habitudes de prescription. 

L’ANSM se base sur trois critères décisionnels : 

  • Le respect des dispositions de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) et des stratégies thérapeutiques recommandées par la Haute Autorité de santé (HAS) 
  • Un message promotionnel objectif sur le médicament, qui induit le bon usage de ce dernier
  • Le message et les visuels ne doivent pas être trompeurs, ni porter atteinte à la protection de la santé publique

Que peut-on communiquer dans le milieu médical et pharmaceutique ? 

La publicité pour les médicaments et produits pharmaceutiques est très règlementée

Il est interdit de communiquer sur des médicaments soumis à une prescription médicale. Ceux qui ne sont pas sous ordonnance peuvent être communiqués mais doivent, bien évidemment, passer entre les mains de l’ANSM pour validation avant publication. 

Il existe deux sortes de communication dans le milieu pharmaceutique : la communication envers les professionnels de la santé, et une envers le grand public. Chacune des deux comporte ses propres obligations et règles.

Communication envers les Professionnels de la Santé 

En France, la législation interdit la promotion publique des médicaments remboursables par la Sécurité Sociale et/ou ceux répertoriés comme substances vénéneuses.  Seul le corps médical, incluant les médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes et sage-femmes, sont informés de ces derniers. 

Publicité envers le grand public 

Il est interdit de communiquer sur des médicaments soumis à une prescription médicale. Ceux qui ne sont pas sous ordonnance peuvent être communiqués sous toutes les formes mais doivent, bien évidemment, passer entre les mains de l’ANSM pour validation avant publication. 

La communication des avocats 

Les avocats peuvent communiquer et faire de la publicité par voie de tracts, affiches, films, radio ou télévision, site Internet, répondre à des interviews. Les sollicitations personnalisées par voie postale ou électronique sont également autorisées. Cependant, ils doivent obligatoirement mentionner certains éléments dans chacune de leurs communications et respecter des interdits.

Les mentions obligatoires 

Les avocats sont soumis à des mentions obligatoires. Ils doivent préciser dans leur communication :

  • La qualité d’avocat et s’identifier (Me Dupont, Cabinet Omega)
  • Mentionner le barreau
  • Sa localisation et les moyens de le joindre
  • Préciser sa structure d’exercice
  • Préciser son appartenance à un réseau si tel est le cas
  • Dans votre nom de domaine de site web, si vous êtes indépendant, votre nom doit être précédé ou suivi du mot « avocat ». 
  • Si vous exercez au sein d’une structure d’exercice, le nom de domaine doit comporter le nom de l’avocat ou la dénomination du cabinet, suivi ou précédé du mot « avocat »

Les interdits

Dans sa communication, un avocat n’a en aucun cas le droit de :

  • Poser avec sa robe
  • Employer les termes de « spécialité », « spécialisation » ou encore « spécialisé »
  • Citer ses clients, même s’ils donnent leur accord
  • De démarcher par SMS ou téléphone 

panneau publicitaire de la marque Apple avec une photo d'un chien tirant la langue en noir et blanc - AVICOM'

Que faut-il retenir ? 

Tout secteur d’activité a besoin de communiquer, que ce soit dans un but de notoriété, d’information ou de vente. Néanmoins, chaque secteur a ses propres obligations et interdictions en termes de publicité. Il faut donc bien faire attention à bien se renseigner sur les possibilités de communication dans votre milieu d’expertise. Si vous n’êtes pas assez minutieux sur cette partie, vous pouvez mettre légalement en tort votre entreprise. 

La solution la plus simple est de faire appel à une agence de communication, experte dans le milieu de la publicité et des législations la régissant. Elle sera la plus à même de vous aider à atteindre vos objectifs efficacement, sans aucuns risques légaux, ni juridiques ! 

Les 5 actualités de la communication de ce printemps

silhouette d'une femme dans la nuit en face d'un mur sombre avec texte "media is everything" écrit en néon de différentes couleurs - actualités de la communication printemps 2024 - AVICOM'

La communication et le marketing sont des domaines qui évoluent à une vitesse éclaire ! Avec de nombreuses nouveautés et innovations toutes plus originales les unes que les autres chaque semaine. On vous l’accorde, c’est parfois, dur de tout suivre, et ça peut prendre la tête. Mais, puisque nos pandas sont incroyablement prévenants, on vous a concocté un résumé des 5 actus les plus intéressantes de ce printemps !

Entre un nouveau réseau de la communication du divertissement, des publicités vidéo drôles et loufoques, ou encore des innovations dans la communication de grands groupes, vous n’êtes pas au bout de vos surprises !

Un réseau de la communication du divertissement et du lifestyle en Europe

Le réseau PR:E

Sept agences européennes de communication dans le divertissement, le lifestyle et la culture se sont rassemblées pour créer un réseau expert dans leurs domaines respectifs. C’est mi-avril que PR:E (Public Relations Europe) est né. 

Parmi ces agences, on retrouve Cartel (France), DawBell (Royaume-Uni), Kruger Media (Allemagne), PR Nordic (pays Nordiques), ABCommunication (Benelux), Goigest (Italie), Blanchòn (Espagne)

création du réseau de la communication Européen PR:E par les agences : Cartel, DawBell, Kruger Media, PR Nordic, ABCommunication, Goigest et Blanchòn
Crédit : PR:E

Quels sont les avantages pour les clients ? 

Les clients peuvent bénéficier de l’expertise de ces sept agences implantées dans l’Europe entière. Un ancrage stratégique qui permet une meilleure connaissance des marchés des différents pays et des législations européennes. 

Le réseau permet d’aider des clients de secteurs très variés comme le marketing, le divertissement, la mode, le gaming, le cinéma, le voyage…

Ces agences ont des portefeuilles clients très développés, et ont déjà respectivement pu mener des campagnes de relations presses, relations publiques et de marketing d’influence avec de grands noms. Cartel, la grande agence française a par exemple pu mettre en place une action de marketing d’influence pour le film Barbie avec les deux influenceurs français Léna Situation et Seb la Frite. L’agence Nordique PR Nordique a, elle, mené une campagne de relation presse et influenceurs pour la promotion de la sortie de la série Netflix Arcane. 

PR:E est donc dès le départ un réseau de confiance avec une forte force de frappe, en regroupant beaucoup d’expériences et de grands clients.

L’avantage pour les agences 

Les sept agences peuvent, grâce à cette coopération, bénéficier de plus de visibilité et de notoriété. Elles peuvent toucher une nouvelle catégorie de clients et s’étendent à l’échelle européenne. 

Chacune ayant son expertise, elles peuvent donc viser des clients ayant besoin de leur expertise ainsi que de celle d’une des agences collaboratrices. 

Sept agences, ça veut dire sept fois plus de créativité. Les résultats n’en sortiront que plus grandioses. 

Le Club Med sort une playlist de podcasts 

Depuis l’arrivée du digital et le développement des nouveaux médias, les marques ont compris qu’il fallait capitaliser sur de nouveaux formats pour se renouveler, rester dans l’ère du temps, et toucher le plus de monde possible. 

Écran de télévision affichant le logo Spotify

Des podcasts, en veux-tu, en voilà !

Pour cela, Club Med a décidé de se tourner vers les podcasts… Mais pas du côté du créateur. C’est dans les Alpes, au Club Med La Rosière, que sept créateurs de podcast ont été invités à passer un séjour au ski pour créer des épisodes divers et variés. Des contenus utilisés et diffusés à l’occasion du concept du Podcast Club, la nouvelle playlist du Club Med. Leur but était de créer des épisodes en rapport avec leur propre secteur de podcast, et en même temps en lien avec le monde du ski et du sport. Certains ont notamment pu échanger avec des sportifs professionnels. 

Durant ce weekend ont pu être créés des formats de podcasts touchant à des domaines variés : 

  • Bliss : épisode sur le sport, de la santé mentale et de la maternité 
  • Beau Voyage : épisodes sur des conseils, bons plans et adresses incontournables de voyage
  • À poêle : épisode sur la cuisine 
  • Etraterriens : épisode sur le sport 
  • Décodeur : épisode sur le design et la seconde main
  • Jazz The Two of Us : discussion avec Josselin Bordat, auteur, scénariste et Musicien
  • Génération Do It Yourself : épisode sur le développement professionnel et personnel, mais aussi sur la technologie 

Pour écouter tous ces contenus, ça se passe ici !

Une belle image pour le Club Med

Mais alors pourquoi le Club Med a décidé de se lancer dans la branche du podcast ? Et bien pour plusieurs raisons. Premièrement, cela permet de toucher une cible plus jeune, adepte de la Slow life. Ce mode de vie, ultra-tendance chez la nouvelle génération, vise à ralentir son mode de vie et profiter des moments. Chose que le Club Med vend et permet grâce à ses séjours de détente en famille, en couple ou seul, dans n’importe quel pays.

De plus, en invitant sept créateurs différents, le Club Med peut toucher sept audiences et donc décupler son public cible. Cela permet donc un gain de notoriété énorme, ainsi qu’une image plus moderne et dans l’ère du temps. 

Scanner sa commande, c’est maintenant possible chez Burger King !

Burger King innove dans l’industrie du fast-food

Burger King propose un nouveau service, le « King Table ». Contrairement à ce que vous montre la publicité vidéo qui en fait la promotion, pas besoin de parler directement face contre table. Vous pourrez désormais scanner les QR codes présents sur le coin des tables. 

Une innovation dans l’industrie des fast-food qui n’avaient encore jamais utilisé ce mode de service. 

Un spot TV rempli d’humour 

Comme à son habitude, Burger King, aidé de la célèbre agence Buzzman, a su annoncer cette nouveauté avec beaucoup d’humour à travers une publicité TV diffusée en mi-avil. 

Dans ce spot publicitaire, on peut y voir des clients commander directement en parlant à la table. On vous l’accorde, une situation absurde, mais qui nous fait bien rire. Et c’est bien là tout l’objectif.

À la fin de la publicité, on nous annonce bien évidemment que non, les tables ne sont pas encore interactives, mais en attendant, on peut bel et bien scanner des QR codes pour commander et ne pas se faire voler la place à la table en restant à la borne. 

Une campagne humoristique, à l’image de la marque et qui fait mouche comme à son habitude. 

Evian nous en met pleins les yeux !

Si la marque à habitude de ravir nos papilles, Evian à cette fois décidé de nous éblouir de son génie avec sa nouvelle campagne de communication. 

Mountain of Youth

Evian nous en met pleins les yeux avec une nouvelle campagne réalisée par BETC Paris. Pour toujours être en accord avec son slogan Live Young, la marque s’axe cette fois non sur les bébés, mais sur la fontaine de jouvence. 

À travers un spot publicitaire vidéo ainsi qu’une campagne d’affichage, la marque nous immerge dans un univers glacé et une histoire pleine de joie et de féérie. 

Une histoire complètement givrée

Sur la chanson « Joy » de Pharrell Williams, on suit un randonneur qui tente de se guider à travers les montagnes enneigées et qui recherche la source de la Mountain of Youth .

Mais il n’est en fait pas seul. Lorsqu’il a le dos tourné, on peut voir des éléments naturels tels que des stalactites, des rochers neigeux, des sapins blancs… devenir de mystérieux personnages. En fait, ce sont des elfes qui se camouflent derrières ce décor. 

Ces elfes vivent une vie de jeunesse éternelle, en s’amusant constamment. Ils font des batailles de boules de neiges, se déguisent en Yeti, ou font des plongeons dans les sources de la Mountain of Youth. Petit clin d’œil à son ancienne campagne, lorsque les elfes mettent la tête sous l’eau, ils reprennent un physique de bébé. 

Des affiches aussi décalées qu’esthétiques

Une campagne d’affichage a également été mise en place. Sur les affiches, on retrouve des personnes de tout âge faisant des activités dans la neige. On peut voir un couple de personnes âgées en bouées sauter dans des trous creuser dans la glace. Mais aussi une femme faire du yoga sur un bonhomme de neige ou une mère et sa fille marcher dans la neige avec des bottes en forme de pattes d’animaux. 

Surprenant et amusantes, les affiches de la campagne attirent l’œil. 

KFC s’associent à Mister V et sa marque Delamama

Burger King n’est pas le seul fast-food à avoir de très bonnes idées en termes de marketing. La preuve avec les nouveaux burgers de KFC, qui a fait une collaboration avec Mister V, célèbre youtubeur français. Après avoir sorti sa propre marque de pizza « Delamama », l’influenceur développe aujourd’hui 3 burgers en édition limitée chez la chaîne KFC. 

Crédit : KFC France

Une publicité aussi fêlée que Kevino Delamama

Connu pour son humour, le youtubeur Mister V, annonce le retour du chef italien Kevino Delamama. Le personnage, totalement décalé et hilarant, se met de nouveau en scène pour la nouvelle offre KFC. 

À travers deux spots publicitaire de 20s, réalisés par les agences Havas Paris et Havas Media, on voit Kevino Delamama préparer les burgers Delamama d’une manière plutôt atypique. Dans le premier, il lance les ingrédients dans un pot à poulet KFC et réussit à créer miraculeusement un délicieux burger. Dans le deuxième, il manque de cogner ses coéquipiers avec une pelle à pizza sur laquelle se trouve le burger Delamama. 

Une stratégie d’image pour KFC 

Puisque KFC bénéficie déjà d’une grande notoriété, on peut donc se demander quel est le but derrière cette collaboration avec le Youtubeur.

Et bien l’objectif est tout simplement de toucher les 18-34 ans, public cible de Mister V sur les réseaux sociaux. Une stratégie marketing qui va bien au-delà d’une simple collaboration, mais qui vise surtout à créer le buzz et un phénomène d’engouement massif auprès du public cible. Une campagne d’influence voir même de co-branding renforcée par la désirabilité du produit vendu en édition limitée.

Avec cette opération, KFC souhaite développer un ton plus léger et décalé. À l’instar de Burger King. Collaborer avec Kevino Delamama était donc l’occasion idéale pour atteindre cet objectif. 

Le co-branding : un allié précieux pour votre visibilité de marque !

Homme dans un tunnel avec des néons qui tient son bras avec une main ouverte au dessus une cannette de Red Bull tient en apesanteur

Connaissez-vous le jeu de société « Explore la bambouseraie » ? Non ? Et bien, c’est normal, il n’existe pas. Mais il aurait pu, notre agence digitale lyonnaise AVICOM’ avait fait un co-branding avec Hasbro Gaming ! (On ne vous le dit pas, mais on en rêverait…).

Comment et pourquoi le co-branding peut aider votre marque à exploser en notoriété ? Nos pandas vous l’expliquent juste après !

Qu’est-ce que le co-branding ? 

Définition du co-branding 

Le co-branding, c’est tout simplement la collaboration de deux marques, qui créent un produit, un service ou réalisent une action commune. Dans quel but ? Promouvoir chacune leur marque à travers la notoriété de l’autre. C’est un échange de service qui finalement arrange tout le monde. 

Mais attention, même si l’idée paraît simple, sa réflexion et son exécution sont pourtant bien compliquées et minutieuses. Parfois, on peut être à deux-doigts du Bad buzz si on ne choisit pas la bonne marque à laquelle s’allier. 

Boutique Louis Vuitton allumé dans la nuit. Définition du co-branding - AVICOM'

Quels sont les deux types de co-branding ? 

Le co-branding fonctionnel (ou d’ingrédient)

Le co-branding fonctionnel s’effectue entre deux marques ayant un niveau de notoriété bien distinct. Prenez une marque très connue, et une moins connue, mais au grand savoir-faire, vous obtiendrez un beau mélange pour une collaboration réussie. 

Le but est donc de créer un produit commun, qui bénéficiera de la notoriété de l’un et de l’expertise délivrée par l’autre. La marque connue pourra proposer à ses clients un produit de meilleure qualité, via de nouveaux réseaux de distribution… La marque moins connue, elle, bénéficiera de la notoriété et de l’image de son allié.  

Le co-branding symbolique 

Le co-branding symbolique s’effectue entre deux marques à la notoriété similaire. Le but est de prendre deux marques aux tons différents et images différentes. Ici, elles viennent s’associer lors d’une campagne marketing pour renforcer leur image de marque, modifier leur positionnement ou encore profiter de l’influence et la communauté de l’autre. Elles viennent toucher à un nouveau marché et apportent un nouveau produit à leur client. 

Pourquoi faire du co-branding ? 

Un gain de notoriété 

En choisissant une marque ayant une bonne notoriété et en développant un nouveau une opération de co-branding avec elle, vous pourrez gagner en visibilité et donc atteindre une cible différente de la vôtre. 

L’acquisition clients

Vous aurez probablement de nombreux prospects qui pourront découvrir votre marque et s’intéresser à vos produits. Des gens n’ayant jamais considéré acheter chez vous vont commencer à changer d’avis. 

Travailler son image de marque 

Lorsque vous effectuez une opération de co-branding avec une marque partenaire dont l’image est très forte et positive, vous gagnez en capital sympathie. 

Redynamiser sa marque

Parfois, quand on est une marque historique et fortement implantée dans son marché ou même leader, on ne se réinvente pas, on tombe dans une routine et ça lasse nos consommateurs… C’est pourquoi le co-branding est une solution idéale pour faire revivre votre marque, rajeunir ou moderniser son image et vous permettre de surprendre vos consommateurs. 

MacBook Air posé sur un bureau. Dos de l'ordinateur avec des stickers colorés de marque et de références à la pop culture.
Co-branding AVICOM'

Comment réussir son co-branding ? 

C’est bien beau de vouloir faire un partenariat avec une marque, mais laquelle ? Et oui, le plus difficile est de trouver une marque qui vous permettra un co-branding réussi, un buzz (positif) assuré et des nouveaux clients de qualité. Pour être sûr de trouver la marque parfaite avec qui s’associer, voici nos panda tips. 

Le mot d’ordre : complémentarité

Si vous voulez de nouveaux clients, vous n’allez pas chercher une marque partenaire similaire à la vôtre. Il faut aller creuser sur les autres marchés, ceux qui peuvent être complémentaires au vôtre. Quels produits pourraient être pertinents en tant que collaboration avec les vôtres ? Quel service pourrait être complémentaire à vos services ? 

Des valeurs partagées

Il vous faut bien évidemment chercher une marque qui va dans la même direction que vous. Avoir des valeurs similaires entre les deux marques partenaires permettra un co-branding cohérent aux yeux du public et beaucoup plus impactant. Bah oui, on ne va pas associer nos bambous hyper écologiques à une grande marque de fast fashion. 

Étude de votre potentiel partenaire 

Ce qui est le plus dangereux lorsque vous vous lancez dans un co-branding, c’est le bad buzz. Et oui, vous pouvez très vite tomber dans une polémique, dont il est toujours compliqué de ressortir. Étudiez la marque avec laquelle vous souhaitez potentiellement vous allier. Regardez son passé, ses anciennes communications, potentielles polémiques sur ses produits ou services… On n’est jamais trop prudent. 

Une offre sensationnelle 

Un but : déclencher la réaction « Wow, ils sont trop forts ». Pour que votre co-branding fonctionne, il faut surprendre vos deux publics avec un produit, un service ou une action auxquels ils n’auraient pas pensé. Mais plus que ça, il faut qu’il leur paraisse indispensable ou tellement spécial qu’ils doivent se le procurer à tout prix. Vous devez donc créer une stratégie autour d’une offre logique, mais atypique. Ça ne devrait pas être trop compliqué si vous avez trouvé LA bonne marque avec qui collaborer. 

Étudier vos marchés

De sorte à confectionner le meilleur co-branding possible, vous devez connaître précisément chacun des deux marchés des marques. Quels sont vos produits les plus achetés par votre public ces derniers mois ? Quelles sont vos typologies de consommateurs ? Quels autres types de produits sont-ils enclins à acheter ? … Beaucoup de questions à se poser, pour un co-branding réussi par la suite !

Trouver des avantages tant pour l’un que pour l’autre

Bien qu’une marque puisse avoir plus de notoriété que l’autre, il faut tout de même qu’elle trouve son compte dans votre co-branding. Vous devez mettre en place une stratégie marketing et de communication qui puisse être efficace et qui bénéficie aux deux marques. Elle doit exprimer vos valeurs et l’image que chacune de vous deux souhaite véhiculer. 

Trois exemples de co-branding réussis

Red Bull x GoPro

Bon, on ne vous présente plus la marque de boissons énergisantes Red Bull, et ses nombreuses sponsorisations d’événement sportifs à sensations fortes. D’un autre côté, GoPro, les fameuses caméras mobiles qui vous permettent de filmer tous vos exploits sportifs facilement. La collaboration parfaite de deux marques tournant autour des sports extrêmes. Ici, ce n’est pas un produit, mais bien une opération, une action de co-branding que les marques ont réalisé.

En 2012, le monde entier a pu observer le Red Bull Stratos project avec le célèbre parachutiste autrichien Felix Baumgartner. Lors de cet événement, Felix Baumgartner, habillé d’une combinaison spatiale sponsorisée par Red Bull et filmé sous tous les angles par des caméras GoPro, a effectué le plus haut saut en chute libre de l’histoire, dépassant le mur du son. Pas mal non ? 

Cela a permis aux deux marques de bénéficier d’une immense visibilité sur les réseaux sociaux, atteignant des nombres de vues astronomiques.

Mercedes x Swatch 

Mercedes-Benz, célèbre marque automobile allemande, s’est alliée à Swatch, la marque de montres suisses. Qu’ont pu créer ces deux marques complétement différentes ? Et bien tout simplement une voiture. Plus précisément la Smart. Et oui, si vous ne le saviez pas, les lettres SMART sont les initiales de Swatch Mercedes Art Car. 

Le but de ce co-branding était de créer une voiture citadine dotée de quelques technicités propres au secteur de l’horlogerie. La smart revêt donc des couleurs vives semblables à ce que propose Swatch et contient moins de plastique. 

Cette voiture permet de diversifier l’offre de Mercedes qui tend vers un modèle plus coloré et fun, tandis que Swatch entre sur un nouveau marché, celui de l’automobile. 

BMW x Louis Vuitton

En 2014, la célèbre marque automobile BMW lançait la BMW i8. Moment rêvé pour faire un partenariat avec une marque de luxe tout aussi grande, non ? L’heureuse élue a été Louis Vuitton. La marque de mode de luxe, à la base connue pour ces bagages et sacs aux symboles bien particuliers, a décidé de les mettre à l’honneur dans ce co-branding. Une ligne de bagages aux dimensions précises de la nouvelle BMW i8 a donc été commercialisée.

Bien que les deux marques n’aient pas forcément besoin d’un gain de notoriété, et qu’elles aient un public similaire, attiré par le luxe et aux moyens importants, elles doivent tout de même continuer à cultiver cette image du luxe. Ici, le co-branding BMW x Louis Vuitton a permis de montrer aux consommateurs des deux marques, qu’elles sont capables d’innover et de déborder de créativité. 

Crédit : Grégoire Alexandre / Louis Vuitton

Que faut-il retenir du co-branding ?

En bref, vous devez choisir une marque partenaire qui vous permettra d’atteindre l’objectif marketing souhaité. Que ce soit pour gagner en notoriété, pour atteindre un nouveau marché ou améliorer votre image de marque, vous devez trouver LA marque parfaite à laquelle s’associer. Étudiez la bien en amont pour être sûr qu’aucune polémique ne pourra se former, à cause d’un ancien bad buzz ou d’une opposition de valeurs entre vous deux. Il vous faudra confectionner l’offre de service ou produit co-brandé rêvée pour surprendre les consommateurs et arriver à mener votre stratégie de communication à merveille ! 

Facebook, Instagram, LinkedIn et autres : quels sont les formats adaptés aux réseaux sociaux ?

Guide 2024 des formats réseaux sociaux de l'agence de communication Lyon AVICOM'

Vous êtes Community manager, graphiste ou maniez régulièrement les réseaux sociaux ? Alors, vous vous êtes obligatoirement posé la question : quel format et dimensions dois-je utiliser ?

Nos pandas, entre deux dégustations de bambous, vous partagent toutes les tailles d’images recommandées sur les réseaux sociaux. Instagram, Facebook, LinkedIn et autres n’auront plus de secrets pour vous !

Social media : Pinterest, Instagram, YouTube ou encore X, les différentes dimensions des réseaux sociaux

Pourquoi les formats varient-ils en fonction des réseaux sociaux ?

Vous l’aurez remarqué, chaque réseau social a une interface différente et bien spécifique. Des tailles d’images diverses sont donc nécessaires de sorte à s’y adapter. Que ce soit les photos Instagram, Facebook, LinkedIn ou les vidéos YouTube, chaque réseau social vous contraint d’utiliser des dimensions de visuels bien précises, de sorte à fluidifier l’expérience utilisateur. Elle sera plus cohérente, esthétique et même rapide puisque cela permet de réduire le temps de chargement !

De plus, pour assurer une présentation optimale, vous devrez pour un même réseau social, utiliser les dimensions propres à chacun de ses emplacements. En effet, vous ne pourrez pas utiliser les mêmes tailles d’image pour votre photo de profil que pour le contenu des publications du fil d’actualité ou que les bannières de couverture. 

La résolution de vos photos est également très importante et peut varier selon les emplacements. Certains peuvent nécessiter une haute résolution de sorte à garantir une qualité visuelle maximale comme les images de couverture, tandis que d’autres n’auront pas besoin d’autant de précision.

Vous l’aurez compris, s’adapter aux différents formats d’image et vidéo recommandés sur les réseaux sociaux permet de répondre aux spécificités de chaque emplacement et fonctionnalité, et de permettre une meilleure qualité et cohérence visuelle ainsi qu’une meilleure expérience utilisateur. 

Pourquoi faut-il respecter les tailles d’images sur les réseaux sociaux ?

Optimiser la visibilité du feed  

Si vous adaptez vos formats d’image et vidéo aux emplacements de chaque réseau social, vous augmentez vos chances d’interactions avec vos followers.

Ne pas perdre en temps et en impact

Si vous ne respectez pas la taille de l’emplacement choisi, votre image va sûrement devoir être coupée ou zoomée, ce qui vous pousse à revoir le visuel, et donc à perdre du temps. De plus, une photo coupée peut altérer le message que veut retranscrire votre visuel. Résultat, une perte de temps et une publication avec moins d’impact.

Compatibilité sur tous les appareils 

N’oubliez pas que les réseaux sociaux sont utilisés sur différents appareils (smartphones, tablettes, ordinateurs…). Utiliser la bonne taille d’image permettra à votre contenu d’être correctement affiché sur l’ensemble des plateformes, et donc vous garantit une meilleure visibilité.

Plaire à l’algorithme

Lorsque vos images respectent la bonne taille, votre publication, vidéo ou votre contenu aura plus de chance d’être mise en avant.

Liste des différentes dimensions d’images sur les réseaux sociaux.

Instagram

●         Post Format carré : 1080 x 1080 pixels ou 1200 x 1200 pixels

●         Post Format vertical : 1080 x 1350 pixels

●         Stories & Réel : 1080 x 1920 pixels

●         Photo de profil : 320 x 320 pixels

●         Bulle story à la une : 161 x 161 pixels

●         Visuels ads

○          Paysage : 1080×566 px

○          Carré : 1080×1080 px

○          Verticale : 1080 x 1920 px

Guide : dimensions et formats des visuels du réseau social Instagram

Facebook

●         Post Format carré : 1080 x 1080 pixels ou 1200 x 1200 pixels

●         Post Format vertical : 1080 x 1350 pixels

●         Post Format horizontal : 1200 x 630 pixels

●         Post avec image événement : 1920 x 1005 pixels

●         Stories & Réel : 1080 x 1920 pixels

●         Photo de profil : 720 x 720 pixels

●         Photo de couverture : 820 x 312 pixels

●         Facebook marketplace : 1200 x 1200 pixels

●         Facebook Instant : 1200 x 1200 pixels

●         Visuels ads

○          Paysage : 1080×566 px

○          Carré : 1080×1080 px

○          Verticale : 1080 x 1920 px

Meta met souvent à jour la taille pour les contenus réseaux sociaux. Vous pouvez les retrouver juste ici.

Guide : dimensions et formats des visuels du réseau social Facebook

LinkedIn 

●         Photo de profil : 400 x 400 pixels

●         Logo de la page : 268 x 268 pixels

●         Bannière profil personnel : 1584 × 396 pixels

●         Bannière profil professionnel : 1128 × 191 pixels

●         Post Format carré : 1200 x 1200 pixels

●         Post Format vertical : 1080 x 1350 pixels

●         Post blog avec un lien : 1200 x 627 pixels

●         Vidéo : 256 x 144 px à 4096 x 2304 px

●         Publicités vidéos ads

○          Paysage : 640 x 360 px à 1920 x 1080 px

○          Carré : 360 x 360 px à 1920 x 1920 px

○          Verticale : 360 x 640 px à 1080 x 1920 px

●         Newsletter

○          Logo : 300 × 300 pixels

○          Photo de couverture : 744 × 400 pixels

Retrouvez un récapitulatif des dimensions LinkedIn.

Guide : dimensions et formats des visuels du réseau social LinkedIn

YouTube

●         YouTube miniature : 1280 x 720 pixels

●         Photo de profil : 800 x 800 pixels

●         Bannière profil : 2560 x 1440 pixels

●         Visuels ads

○          Bannière : 300 × 60 px

○          Overlay : 480×60 px

○          Display : 300 x 250 px

Pour vous aider, YouTube a créé une page dédiée à ses différents formats vidéo.

Guide : dimensions et formats des visuels du réseau social YouTube

Pinterest

●         Post Format carré : 1000 x 1000 pixels

●         Épingle Format vertical : 1000 x 1500 pixels

●         Story : 1080 x 1920 pixels

●         Display : 222 x 150 pixels

●         Photo de profil : 180 x 180 pixels

Guide : dimensions et formats des visuels du réseau social Pinterest

 

TikTok

●         Photo de profil : 100 x 100 pixels

●         Post : 1080 x 1920 pixels

●         Visuels ads

○         Paysage : 1920×1080 px

○         Carré : 1080×1080 px

○         Verticale : 1080 x 1920 px

Guide : dimensions et formats des visuels du réseau social TikTok

X (Twitter)

●         Post Format carré : 800 x 800 pixels

●         Post Format vertical : 1080 x 1920 pixels

●         Post Format horizontal : 1200 x 675 pixels

●         Photo de profil : 400 x 400 pixels

●         Photo de couverture : 1500 x 500 pixels

●         Visuels ads

○          Carré : 800×800 px

À noter que pour l’ensemble des réseaux sociaux, les formats jpeg et png sont les plus répandus, ainsi que GIF. Cependant, pour certains formats sur quelques réseaux comme Pinterest ou Facebook, vous pourrez utiliser des formats BMP, GIF, JPG, PNG, TIFF, WEBP.  Pour ce qui est du format des vidéos, optez pour du MP4 ou MOV.

Guide : dimensions et formats des visuels du réseau social X (ex-Twitter)

Respectez, appliquez et c’est gagné !

Si vous respectez les bonnes dimensions et si vous vous adaptez aux spécificités, vous boosterez votre visibilité et permettrez à votre entreprise de gagner en temps et en résultats. 

Alors maintenant que vous connaissez toutes les tailles pour optimiser votre visibilité, mettez en place votre stratégie social media, attrapez vos appareils photos et créez du contenu attractif et de qualité !

Pour ne rien oublier des formats des réseaux sociaux, nos pandas vous ont préparé un guide avec toutes les dimensions social media de l’année.